ADEME Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie

L'ADEME en Picardie

L'ADEME en Picardie

Notre carte d'identité

Carte identité

Nom : 
Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME)
Statut : 

Établissement public à caractère industriel et commercial, placé sous la tutelle conjointe des ministères en charge de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer et de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

Missions : 

L'ADEME participe à la mise en œuvre des politiques publiques dans les domaines de l'environnement, de l'énergie et du développement durable. Afin de leur permettre de progresser dans leur démarche environnementale, l'agence met à disposition des entreprises, des collectivités locales, des pouvoirs publics et du grand public, ses capacités d'expertise et de conseil. Elle aide en outre au financement de projets, de la recherche à la mise en œuvre et ce, dans les domaines suivants : la gestion des déchets, la préservation des sols, l'efficacité énergétique et les énergies renouvelables, la qualité de l'air et la lutte contre le bruit.

Carte d'identité régionale

La direction régionale de l'ADEME en Picardie

 

L’action de l’ADEME en Picardie s’inscrit dans le fil des conférences nationales sur l’environnement, notamment celle de septembre 2012 sur la transition énergétique et celle de septembre 2013 sur les déchets.
Avec pour chacun de ces sujets à la fois des approches technico-économiques mais aussi transversales. Et donc surtout le souci de créer du lien ou du liant :

  • entre des thèmes techniques : énergie-climat, déchets, alimentation… ;
  • entre des fonctions de la vie économique et sociale : bâtiment, aménagement-mobilité, production et consommation… ;
  • entre des familles d’acteurs : collectivités, entreprises industrielles et artisanales, agriculture, associations, structures de formation…

L’action de l’ADEME s’appuie sur :

  • le SRCAE (Schéma régional climat air énergie), avec une préoccupation : développer une approche par le « besoin », menée avec une grande variété de partenaires, tant décideurs que maillons d’une chaîne de décision ;
  • l’intégration de la question des déchets dans, non seulement un principe de recyclage et de limitation de la production, mais aussi dans une démarche d’économie circulaire, visant à optimiser la gestion des ressources.

La Picardie n’est pas une terre de grande « tradition environnementale ». C’est pourquoi l’ADEME « accroche » son action sur ce que sont d’abord les grandes caractéristiques économiques et sociales de la région :

  • une région industrielle et agricole : il y a encore à faire pour améliorer les performances des « procédés et utilités » des entreprises ou exploitations, mais l’action porte aussi sur l’approche « produits », avec des appels à projets « éco-innovations » et des programmes de recherche, et le développement d’éco-activités, notamment dans le secteur du bâtiment, des énergies renouvelables ou de la valorisation de déchets ;
  • une région de grands espaces, avec 2 291 communes. Les questions de l’habitat (un habitat plus rural que la moyenne nationale, avec plus de logements individuels occupés par leurs propriétaires, pauvres parfois) et des déplacements (plus longs que la moyenne nationale) ont une importance particulière ;
  • une région jeune, de tradition ouvrière, peu diplômée, avec des indicateurs sanitaires défavorables. L’accent est mis sur la sensibilisation et l’information des citoyens et des salariés (hygiène-sécurité-environnement), la formation professionnelle (bâtiment), l’information et le conseil à la consommation (Espace Info Énergie, précarité énergétique, alimentation).

En Picardie, au-delà des interventions sur ses fonds propres, l’accompagnement de l’ADEME s’inscrit dans le cadre du Contrat de plan État Région (CPER) au travers du Fonds régional environnement et maîtrise de l’énergie (FREME) qui mobilise environ 6 millions d’euros chaque année. Ce dispositif permet d’une part de proposer une démarche unique aux maîtres d’ouvrage et de favoriser l’articulation des soutiens financiers, en particulier avec le Fonds européen de développement économique et régional (FEDER). Et d’autre part de rechercher la meilleure cohérence avec des politiques telles que le développement économique, l’agriculture, la recherche ou la formation.

C’est pourquoi l’action de l’ADEME s’appuie sur les documents de planification régionale : le Schéma régional d'aménagement et de développement durable du territoire (SRADDT), le Schéma régional de développement économique (SRDE), le Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles (CPRDF), le Plan régional santé-environnement (PRSE), et bien sûr le SRCAE approuvé par le Conseil régional le 30 mars 2012 et arrêté par le Préfet de Région le 14 juin 2012.