ADEME Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie

L'ADEME en Picardie

Changement climatique

Action régionale

Observatoire Énergie Climat

Le Schéma régional climat air énergie (SRCAE) picard définit à l'horizon 2020 et 2050 des orientations ambitieuses en termes de maîtrise de la demande énergétique, de réduction des émissions de Gaz à effet de serre (GES) et de qualité de l’air.

Il projette également un doublement de la valorisation du potentiel énergétique terrestre, renouvelable et de récupération. Il s'agit donc aujourd'hui de la mise en œuvre effective de ces objectifs par la remise à jour tous les 3 ans du tableau de bord Énergie Climat.

Le tableau de bord Énergie Climat s'appuie sur le recueil des données suivantes :

  • bilan des consommations énergétiques par type d’énergie, par secteur de consommation, par secteur géographique et par usage. Ce bilan est présenté à climat normal et à climat réel ;
  • production d’énergie en Picardie avec l’identification et la quantification des productions d’électricité et de chaleur par les producteurs d’énergie ou par les industriels et collectivités, l’identification et la quantification des productions en matière d’énergies renouvelables (solaire, éolien, bois, hydraulique, biomasse, biogaz, biocarburants), le recensement des réseaux de chaleur existants et de leurs caractéristiques ;
  • réalisation de la mise à jour de l’inventaire régional des émissions de gaz à effet de serre par la traduction du bilan des consommations énergétiques et des productions d’énergie en émissions de gaz à effet de serre (sans double compte) et la prise en compte des émissions non énergétiques selon la méthodologie du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC).

Le document final est composé :

  • d’une synthèse de 20 pages destinée à être largement diffusée auprès des élus et des associations ;
  • d’une mise à jour du schéma régional des énergies locales et renouvelables ;
  • de 17 fiches de présentation pour chaque pays de Picardie.

Accompagnement des territoires et Plan climat énergie territorial

La région Picardie se trouve actuellement dans une réelle dynamique « d’effervescence » des démarches de planification énergétique sur ses territoires. Dans ce contexte foisonnant de démarches, il s’agit de répondre à plusieurs besoins essentiels :

  • tout d’abord, à la nécessité de favoriser une dynamique de travail entre les territoires. C’est l’objectif même du réseau que de créer cet espace d’échanges et de collaboration favorable à une montée globale des compétences en région ;
  • ensuite, au besoin d’assurer la fiabilité des démarches de planification à travers la mise en place de dispositif de suivi et d’évaluation performants. Les dernières années ont permis de lancer de nombreuses démarches et actions. Il importe désormais d’assurer l’intégration de ces démarches dans des processus d’amélioration continue et durable. La mise en place d’indicateurs pertinents et évaluables est donc essentielle à généraliser. Plus globalement, il s’agit de renforcer la culture de l’évaluation dans l’ensemble des politiques énergies-climat des territoires afin d’améliorer leur pertinence et leur efficacité ;
  • enfin, la nécessité de pouvoir raccorder la stratégie régionale aux stratégies territoriales dans un ensemble cohérent. Ainsi l’exercice demandé doit permettre de consolider le suivi des différentes démarches territoriales. Il s’agit, de fait, de s’orienter vers une certaine « normalisation » des systèmes de suivi sur les territoires de la région, et qui seraient favorables à une cohérence interterritoriale et régionale. Cette cohérence devant favoriser les échanges entre territoires, faciliter la consolidation des exercices et pouvant ainsi préfigurer au mieux de la mise en place de dispositif commun à l’échelle régionale.

Haut de page

Adaptation au changement climatique

L’adaptation, définie par le GIEC comme « l’ajustement des systèmes naturels ou humains en réponse à des stimuli climatiques présents ou futurs ou à leurs effets, afin d’atténuer les effets néfastes ou d’exploiter des opportunités bénéfiques », est une thématique relativement nouvelle en Picardie. Pourtant, l’ensemble des secteurs clés du territoire picard sera potentiellement touché par le changement climatique, de manière plus ou moins importante. Si le caractère « lointain » des horizons des simulations climatiques pourrait conduire à différer la prise en compte des impacts des évolutions à venir, les instances nationales et internationales soulignent que si l’adaptation au changement climatique est pensée dès aujourd’hui, son coût sera nettement inférieur au coût des impacts du changement climatique. Par ailleurs, des impacts des évolutions du climat sont d’ores et déjà observés, notamment s’agissant de l’agriculture ou de la biodiversité.

Ci-après sont proposés quelques principes clés et des premières orientations pour une prise en main de la problématique « adaptation » en Picardie :

Construire une approche intégrée « adaptation / atténuation »

Le changement climatique est déjà enclenché et se poursuivra du fait de la durée de vie des gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Même si les efforts d’atténuation réduisent l’ampleur des phénomènes, l’adaptation à un contexte nouveau sera indispensable. Il s’agit de tirer profit de synergies entre les mesures d’atténuation et d’adaptation et d’éviter les conflits.

Décider dans un contexte d’incertitude : privilégier les solutions « sans regret » et anticiper

Il est préconisé de privilégier, lorsque c’est possible, des mesures d’adaptation flexibles – offrant la possibilité d’être ajustées au fur et à mesure des connaissances – ainsi que des adaptations dites « sans regret », c'est-à-dire qui ont des bénéfices immédiats et restent pertinentes quel que soit le scénario d’évolution du climat. De plus, nombre de choix opérés par les décideurs publics s’inscrivent dans le long terme : projets de développement économique, projets d’infrastructure, d’urbanisme… La prise en compte du paramètre « climat » dans les décisions impliquant une vision à long terme ou les installations à longue durée de vie est aujourd’hui primordiale.

Mettre en réseau et améliorer les connaissances

La réflexion sur l’adaptation en Picardie est encore à ses débuts : il s’agit désormais de pérenniser la dynamique de travail amorcée sur la question et de développer une culture commune de l’adaptation en région. Pour ce faire, il est proposé de constituer un réseau d’organismes experts en région sur le climat, mais aussi sur les thématiques de l’eau, de l’agriculture, de la biodiversité, du littoral, de la forêt ou encore des risques naturels. Son rôle pourrait être de suivre un certain nombre d’indicateurs du changement climatique en Picardie, de mutualiser les connaissances existantes sur la thématique de l’adaptation en région et de pointer les besoins de connaissances.